Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

Le peintre Paul Cézanne

paul_cezanne

Faisant partie du mouvement impressionniste, Paul Cézanne, celui que l’on considère comme le père de la peinture moderne et du cubisme s’est imposé en donnant naissance à des chefs-d’œuvre d’une grande beauté répartis aujourd’hui dans les plus célèbres musées du monde.

 

Un univers pictural autonome

Ami d’enfance du célèbre écrivain Emile Zola (1840-1902), Paul Cézanne, peintre autodidacte, est l’un des premiers à ne plus représenter la nature telle qu’elle est, mais telle qu’il la perçoit. A la différence d’un peintre classique comme Nicolas Poussin (1594-1665), dont le travail consiste à imiter strictement la nature, Cézanne fait surgir sur la toile son propre monde : un univers géométrique, construit et coloré. Contre les normes académiques, à l’instar de ses amis, Pissaro, Renoir, et Degas, Cézanne donne naissance à une œuvre originale obéissant à ses propres règles.

A travers ses portraits, natures mortes, paysages (dont la célèbre montagne Saint-Victoire représentée dans 80 œuvres), ou encore ses baigneurs ou baigneuses, Cézanne exprime la richesse de son univers intérieur.

Mais au-delà de l’expression de sa propre sensibilité, Cézanne recherche à rendre visible des volumes. Pour preuve, ses célèbres natures mortes révélant plus que toute autre peinture son obsession pour le volume, l’espace et la géométrie. Egalement peintre de la couleur, c’est à travers celle-ci qu’il exprime sa vision du monde.

Chefs-d’œuvre

Parmi ses nombreux chefs-d’œuvre, révélant son goût pour la construction géométrique, nous citerons ceux-ci : Madame Cézanne au fauteuil rouge (1877, Boston, M. F. A.), la Nature morte au vase et aux fruits (vers 1877, New York, Metropolitan Museum), le Clos des Mathurins (vers 1877, Moscou, musée Pouchkine), Le Portait de Victor Choquet (1876-1877, collection de Lord Rotschild, Cambridge), ainsi que Le Pont de Maincy (1882-1885, musée d’Orsay, Paris).

Une immense œuvre devenue une référence

La richesse de son œuvre est telle que les plus grands courants artistiques du XXe siècle, tels que le fauvisme, le cubisme ou l’abstraction, se réfèrent à son art. Aujourd’hui, son impressionnant catalogue (900 peintures et 400 aquarelles) est représenté dans les plus grands musées du monde entier : le Metropolitan Museum à New York, la Fondation Barnes à Merion (Pennsylvanie), le musée de l’Orangerie ou encore la donation Walter-Guillaume, au musée d’Orsay, à Paris.

 

Partager avec:

Ajouter un commentaire

×