Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

Bernard Werber, un homme de science…fiction !

French writer Werber arrives for the gala screening of "Auf Der Anderen Seite" at the 60th Cannes Film Festival

15 millions de livres vendus à travers le monde, une œuvre traduite en 35 langues, Bernard Werber est incontestablement un des auteurs les plus lus du moment. Son style, ses romans, le personnage lui-même sont soit appréciés soit détestés.

 

Figure phare de la littérature contemporaine, il est difficile de passer à côté de sa notoriété à moins de ne pas le connaître et d’avoir une opinion neutre sur son personnage. Cet auteur à l’imagination fertile va plus loin que les autres auteurs de science-fiction traditionnelle. Analysons ensemble sa carrière et sa manière de penser afin d’avoir un aperçu le plus précis possible sur la véritable nature de cet homme.

Un scientifique littéraire

L’auteur naît à Toulouse le 18 septembre 1961 et rédige sa première nouvelle à l’âge de 7 ans. Pour le moins surprenant mais d’autant plus intéressant, Bernard Werber fait des études de droit et de criminologie puis bifurque dans la filière journalistique lors de sa montée sur Paris. Il devient alors journaliste scientifique pour Le Nouvel Observateur et Eurêka.

Sa formation scientifique est un réel atout pour sa carrière littéraire puisqu’il parvient à capter l’attention de son lecteur en parsemant ses œuvres d’explications scientifiques qui viennent enrichir de façon très subtile son histoire. Cette plus-value scientifique s’adapte parfaitement à ces sujets de prédilection : la vie après la mort, la spiritualité, le paranormal, le futur… parce qu’elle tente de répondre à des questions qui nous échappent.

Bernard Werber, ce n’est pas seulement de l’écrit, c’est aussi du son : à la fin de chaque ouvrage, l’auteur donne les références des musiques qu’il a écoutées pendant la rédaction du roman, ce qui nous conduit à aborder l’histoire d’une autre manière si l’on ajoute cette dimension musicale lors de notre lecture. Une chose est sure : les œuvres de Werber nourrissent l’esprit du lecteur !

Ses œuvres se divisent en 6 « catégories » : la Trilogie des Fourmis (Les fourmis, Le jour des fourmis, La révolution des fourmis), le cycle des aventuriers de la Science (Père de nos pères, l’Ultime secret, Le miroir de Cassandre), le cycle des anges (Les Thanatonautes, l’Empire des anges), le cycle des dieux (Nous les dieux, Le Souffle des dieux, Le Mystère des dieux) et les livres expérimentaux (Le livre du voyage, L’Encyclopédie du savoir relatif et absolu, Le livre secret des fourmis, Nos amis les humains).

Un artiste « pluriel »

Mais cette productivité littéraire n’est juste que la première partie de l’iceberg car Bernard Werber a également produit plusieurs BD (Exit, Les enfants d’Eve), co-réalisé le film La Reine de Nacre, réalisé Les Humains (un court-métrage) et Nos amis les terriens (produit par Claude Lelouch)… Il s’adonne également à la peinture, parce que, dit-il,  « [son] mode d’expression privilégié est l’image ».

L’auteur n’a pas seulement une activité « papier ». Sur son site Internet, il nous emmène dans les coulisses d’un monde qu’il a entièrement créé. Ce monde imaginaire semble si réel que l’on est à même de se demander si Bernard Werber vit bien dans le même monde que ses lecteurs. Il est parvenu à « matérialiser » un projet : celui d’élaborer une base de données de tous les futurs possibles de notre planète. Cette base de données à l’aspect d’un arbre, le tronc représentant notre présent, chaque branche, un futur possible. Les futurs imaginés par Werber reposent sur 7 thématiques :

  • les évènements écologiques, géologiques ou biologiques ;
  • les avancées technologiques ;
  • les grandes découvertes scientifiques ;
  • les mouvements culturels et philosophiques ;
  • les mutations économiques, sociales et politiques ;
  • les évolutions géopolitiques et démographiques ;
  • les évènements extra-planétaires.

Mais l’auteur ne s’arrête pas là puisqu’il donne la possibilité aux lecteurs de participer à ce projet et de proposer leur propre scénario. Ainsi, presque 6000 scénarios sont référencés dans la base des futurs, rendant l’entreprise à la fois ludique et participative, de quoi séduire ses fans !

Partager avec:

Ajouter un commentaire

×