Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

Faire soimême ses cosmétiques, la beauté à la maison

beaute_maison

Depuis plusieurs années, une nouvelle tendance au cosmétique fait main, à la maison, se développe. Quels ingrédients avoir et avec quel résultat au final ?

 

Avantages des cosmétiques faits main

On sait exactement ce qu’ils contiennent sachant que les ingrédients à utiliser sont pour la plupart bio ou en tout cas doivent l’être pour éviter tout risque allergique. On peut ensuite en faire la quantité que l’on désire sans pour autant s’astreindre à des achats en masse dont on sait qu’ils ne serviront pas.

Autre avantage, et pas le moins négligeable, faire soi-même ses cosmétiques permet de faire de réelles économies tant ces produits sont chers et malheureusement indispensables.

 

Les ingrédients de base

Les ingrédients qu’il faut absolument avoir chez soi comme bases sont simples à trouver et ne présentent aucun risque sanitaire : huile d’olive, beurre de karité, beurre de cacao, monoï, toutes les huiles essentielles possibles en fonction des vertus cosmétiques recherchées.

Il faut aussi avoir des bases hydratantes telles que la glycérine, le miel ou encore de l’Aloe-Vera. Pour donner de la consistance aux crèmes, des épaississants ou des gélifiants peuvent être intéressants : cire, lécithine de soja.

Evidemment, faire des cosmétiques soi-même impose de savoir quels sont les effets des plantes et fleurs et de les avoir chez soi, séchées. Il en ira de même avec les fruits que l’on utilisera frais, les produits laitiers bio, les vinaigres, de cidre notamment. Prévoir également de la vitamine E et évidemment de l’alcool.

 

Inconvénients

Faire ces produits soi-même pose un problème principal : celui de la conservation. Là où les produits industriels peuvent se conserver de 3 à 18 mois grâce aux agents conservateurs, les produits faits mains doivent être utilisés le plus vite possible dès lors qu’ils intègrent des bases de produits laitiers ou de l’huile qui peut rancir.

Il faut donc utiliser immédiatement ces cosmétiques, n’en faire que peu, ou à défaut les conserver au frais dans des pots hermétiques systématiquement fermés.

 

Précautions d’emploi

Outre la conservation, il est évident que ces produits sont plus fragiles que les produits du commerce. Il faudra donc éviter d’en prendre avec les doigts et privilégier la sortie du pot avec une spatule, surveiller les produits et en cas de changement d’aspect ou d’odeur, les jeter.

 

Le matériel

Il est très simple. Tout doit être en verre et désinfecté pour éviter les problèmes de bactéries ou de germes. Il faudra également privilégier les mélangeurs en verre et éviter le bois. Les pots utilisés peuvent être des pots récupérés d’anciens produits cosmétiques, des petits pots pour bébé ou encore des pots à confiture lavés et, cela va de soi, désinfectés. On évitera tous les contenants en plastique, moins neutres, pour la conservation. Les pots difficiles à nettoyer le seront avec du bicarbonate de soude et de l’eau. Il suffira de tout laisser sécher sans essuyer pour à nouveau éviter de trop fortes contaminations.

Ces cosmétiques seront sans aucun doute plus sains pour la peau, vous économiserez au final de belles sommes d’argent, vous aurez la satisfaction de les avoir faits vous-même tout en sachant que des précautions simples mais essentielles restent à prendre pour éviter tout désagrément.

 

Partager avec:

Ajouter un commentaire

×