Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

La cosmétique maison : la beauté fraiche

cosmetique

Avec du temps, du savoir faire et des produits accessibles, la beauté se mijote aussi en cuisine.

Sous le double effet de la crise économique et de la vague « bio », la fabrication de produits de beauté « maison » a fait son entrée dans les cuisines. La démarche comporte une part de retour aux origines. Tout le monde connaît au moins une recette de grand-mère, un « truc » naturel transmis depuis des générations, à commencer par le citron ou le vinaigre pour faire briller les cheveux !

 

Les premiers pas dans ces recettes peuvent d’ailleurs être effectués avec des ingrédients du quotidien : huile d’olive, œuf, bière, lait, farine, miel et fruits. Une fois le virus attrapé, les ingrédients et recettes se font plus sophistiqués. Les composants de base sont de trois sortes : huiles végétales, huiles essentielles et eaux florales, ou hydrolats. Afin de coller à l’esprit de l’activité, pour tous ces produits, le bio sera naturellement privilégié.

 

Ces ingrédients se trouvent facilement dans les pharmacies, boutiques bios et sur des sites spécialisés qui foisonnent. Il est d’ailleurs recommandé de les consulter pour apprendre les gestes et les trucs indispensables. Les posologies, entre autres, sont à suivre avec soin. Un minimum de matériel est à acquérir : bol en inox, béchers gradués, balance de précision, thermomètre, spatule, casserole et fouet à usage exclusif.

 

Des précautions essentielles accompagnent cette activité. L’hygiène de la manipulation et de la confection doit être scrupuleuse. Les instruments seront désinfectés, les contenants stérilisés et les mixtures entreposées au frais. Certaines préparations peuvent nécessiter le port de lunettes et de gants, à ne pas négliger. Autre mise en garde : naturel ne signifie pas innocuité. Les huiles essentielles, par exemple, peuvent être dangereuses si les proportions ne sont pas respectées.

 

Enfin, en l’absence d’agents conservateurs, les produits ne dépassent pas une validité d’un mois. Pour prolonger au maximum leur utilisation, il est recommandé d’éviter au maximum le contact de la totalité du produit avec la main et, lorsque c’est possible, de les conditionner dans des flacons pompe. Les quantités concoctées doivent être limitées et imposent à l’amateur de retourner souvent à ses ustensiles. Cette nouvelle expression du bio procure sans doute à ses adeptes un gain d’argent qui, dans ce cas, ne s’accompagne pas d’une économie de temps, mais les passionnés de naturel y trouvent leur compte.

 

Les recettes sont si nombreuses qu’elles ne s’appliquent pas seulement aux produits de soin mais aussi à toute la gamme de maquillage : poudre, rouge à lèvres et mascaras…

Partager avec:

Ajouter un commentaire

×