Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

L’oiseau domestique, que doit t’il manger ?

oiseau_domestique

L’oiseau domestique (serins, canaris, perroquets, perruches, colombes…) est notre ami, mais quels sont exactement ses besoins alimentaires ?

 

Tous les oiseaux domestiques qu’ils soient européens ou exotiques, en cage sur des perchoirs ou en volières ne se nourrissent pas de la même façon. Si pour la majorité d’entre eux l’alimentation est généralement composée de graines, d’autres oiseaux en revanche sont insectivores et se régalent de grillons, sauterelles, et autres criquets. Et la nature fait particulièrement bien les choses en la matière puisque les becs des volatiles sont adaptés à leurs modes alimentaires ; les rouges-gorges, les mésanges, les merles ont un bec fin pour mieux saisir l’insecte alors que les petits oiseaux granivores arborent des becs droits ou coniques pour décortiquer les graines. D’autres encore, à l’instar du moineau, aime se nourrir de pain, de petites graines, de flocons d’avoine et de céréales.

 

L’oiseau, est, parmi tous nos compagnons domestiques, sans doute l’un des plus fragiles ; une alimentation équilibrée et un entretien minutieux constituent le meilleur moyen de prévention contre les maladies. Les graines germées, riches en éléments nutritifs, sont indispensables pour une bonne alimentation. Il est cependant essentiel de faire preuve de rigueur et de ne pas donner des aliments impropres à la consommation à votre oiseau. Vous pouvez aisément faire germer vous-même vos graines en les trempant dans de l’eau que vous aurez préalablement fait bouillir puis refroidir. Laissez reposer le mélange pendant 6 heures, rincer abondamment, étaler les graines sur un linge et faites les sécher minimum deux jours avant de les distribuer. Pour les oiseaux insectivores, l’alimentation peut être complétée par un apport deux fois par semaine de pâtés gras protéinés préparés par vos soins ou achetés en grandes surfaces.

 

Les oiseaux domestiques ont également besoin de fruits et légumes pour leur apport en vitamines. Ainsi, la laitue (en quantité limitée et pas plus de deux fois par mois), la carotte râpée, la feuille de chou, le pissenlit haché, la chicorée, la pomme, la poire, le kiwi seront particulièrement adaptés. Les fruits devront alors être râpés et incorporés aux pâtés. N’oubliez jamais de remplir l’abreuvoir d’eau, l’oiseau y boit, y fait sa toilette et s’y rafraîchit quotidiennement. L’alimentation des oiseaux varie d’une espèce à l’autre ; le perroquet, par exemple, préfèrera toujours partager la table familiale, faites-lui donc goûter vos plats, il adorera. Sachez que dans tous les cas, une alimentation saine et idéale pour tous les apports nécessaires à la santé de l’oiseau se base sur un mélange équilibré contenant 13 % de protéines brutes, 7 % de matières grasses, 7 % de cendres brutes et 7 % de celluloses brutes.

 

Les oiseaux domestiques sont des créatures délicates, leurs chants mélodieux, leurs couleurs chatoyantes, la gaité qu’ils apportent dans nos maisons nous enchantent ; savoir les alimenter leur garantira une longue vie.

Partager avec:

Ajouter un commentaire

×