Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

Trouver une salle

salle budget

Préparation et réflexion sont les secrets pour dénicher l’endroit adapté à vos vœux et votre budget.

 

Dans le budget de la fête, salle et traiteur occupent des postes importants. Il existe de nombreuses solutions pour chacun, l’organisation et la prévision étant les mots-clés d’un choix judicieux. Première règle : s’y prendre, si possible, le plus longtemps à l’avance, un an ou un an et demi au moins, surtout si le lieu est convoité et la date fixée en pleine saison des noces (printemps-été). Plus on décide tôt, plus les possibilités sont ouvertes, le stress évité et l’organisation peaufinée. Pour ce choix, 3 éléments sont à prendre en considération : le style de la noce, le nombre d’invités et le budget.

Pour une belle harmonie, le lieu de la réception doit être en accord avec l’ambiance souhaitée : solennelle, romantique, champêtre, familiale, décalée, thématique… Chaque style définit un espace d’accueil adapté : château, manoir, campagne, résidence privée, restaurant, hôtel, lieu atypique. Même les originaux et les fervents écolos trouvent pour se marier des espaces insolites ou « verts » : péniche, cirque, musée, guinguette, jardin bio, grotte et même phare, à réserver toutefois aux réceptions restreintes.

Noce grandiose ou intime ? C’est sans doute le budget mais aussi le vœu personnel qui guident cette option. Sachez que l’espace calculé par invité est de 0,5 m² pour un cocktail, 1 m² pour une réception assise, auxquels il faut ajouter la superficie de l’aire de danse. La fourchette de location est très large, de 300 euros pour une salle de fêtes à 1200 euros, et davantage, pour une salle de château ou site classé. Plus le lieu est recherché plus il faut s’assurer d’une réservation une année au moins à l’avance. Quel que soit le cadre, une cérémonie hors les mois chargés d’avril à octobre, peut permettre d’obtenir une ristourne jusqu’à 30 %. Dans le choix, il faut également penser à ses hôtes : distance à parcourir, possibilité d’hébergement si nécessaire, en prévoyant des solutions pour toutes les bourses.

A moins d’une fixation sur un lieu incontournable, comme pour le traiteur, la comparaison entre plusieurs cadres, ainsi que le bouche à oreille sont de précieux conseillers. Ensuite, il convient de visiter soi-même et de poser alors les bonnes questions. D’abord les mises au point sur la fête elle-même : capacité maximale, sécurité, horaires de disponibilité de l’espace, à vérifier spécialement pour des lieux particuliers comme bateau ou restaurant, liberté de choisir son propre traiteur et de faire sa décoration, équipement pour la restauration, l’animation, tolérance acoustique, exclusivité du lieu, afin d’éviter le risque de fêtes simultanées, nature de l’avance : arrhes ou acompte. Pour une réception en extérieur, il est indispensable d’envisager une solution de repli en cas de caprice de la météo.

Ensuite les questions de pure logistique : emplacement, dimensions et sécurité du parking, disponibilité d’un vestiaire, de toilettes, d’un espace pour les enfants, en envisageant le recours à une baby-sitter, accessibilité pour les personnes âgées ou handicapées. Ce sont autant de points à soulever qui permettent d’éviter des désagréments à vos hôtes, vous délivrer de soucis de dernière minute et vous assurer d’une fête en tous points réussis. Solution économique : la réception dans un lieu privé, résidence familiale ou amicalement prêtée. L’avantage, en plus d’être un lieu intime, est de pouvoir prolonger la fête à son goût, parfois un week-end entier, même si cette option demande plus d’organisation et d’investissement personnel.

Partager avec:

Ajouter un commentaire

×