Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

La nouvelle Prius, reine des hybrides

prius

La Toyota Prius fait figure de superstar dans le monde très select des voitures hybrides. Première voiture hybride de série commercialisée au monde, dès 1997 au Japon, elle a été présentée dans sa version de troisième génération (Prius III) pour la première fois au Salon de l’Automobile de Genève en mars 2009.

Que de chemin parcouru depuis les 16 exemplaires de la Prius I vendus en 2003 sur le marché français ! Les prévisions de ventes de la Prius III tablent sur 8000 à 9000 exemplaires sur le même marché en 2010. Ce « décollage » du modèle s’explique en grande partie par sa faible consommation – 3,9 litres au 100 km en moyenne – et son faible taux d’émission.

 

Ligne

 

La nouvelle Prius conserve les traits généraux de la version précédente mais ses lignes sont plus tendues et son aérodynamisme a été amélioré. Le coefficient de pénétration dans l’air progresse en passant de 0,26 à 0,25, grâce à des surfaces plus lisses, un dessous de caisse favorisant l’écoulement de l’air et un profil de jantes travaillé en conséquence.

A l’intérieur, les passagers arrière gagnent deux centimètres d’espace supplémentaires et le conducteur peut surveiller le flux d’énergie hybride (charge de la batterie, action du moteur électrique…) grâce à un large panneau d’information sur la planche de bord.

 

Système hybride

 

Techniquement, le système hybride est toujours de type parallèle. Ce dispositif permet au moteur électrique de propulser seul la voiture et de recharger la batterie à tout moment.

Le moteur à essence est plus puissant avec une cylindrée de 1.8, contre un 1.5 sur la version précédente. La combinaison des deux moteurs atteint désormais 136 chevaux. La batterie reste de type NiMh pour des raisons de coût mais son volume a été significativement réduit. Le système total a été optimisé pour réduire la consommation et les émissions.

 

Plus d’agrément de conduite

 

Pour le conducteur, ce nouveau groupe plus puissant procure un meilleur agrément de conduite. La voiture peut toujours rouler en tout électrique jusqu’à 50 km/h (dans le meilleur des cas sur 2 km) grâce au mode « EV » commandé manuellement. Deux autres modes apparaissent : « Eco » pour une consommation réduite (entre 10 et 15 % selon Toyota) et « Power » pour rendre l’accélérateur plus réactif.

 

Une voiture high-tech

 

Avec un dispositif d’affichage tête-haute, un système d’assistance au parking automatisée (IPA), des panneaux solaires sur le toit alimentant la climatisation et un disque dur de 40 Go pour stocker la cartographie et la musique : on le voit bien, la nouvelle Prius mise sur un côté high-tech omniprésent qui n’est pas pour déplaire aux mordus des nouvelles technologies.

Plus technique, moins polluante et toujours facile à prendre en main, cette nouvelle Prius est une véritable réussite. Son prix (à partir de 25 690 euros, moins 2 000 euros de bonus écologique) la place au dessus de berlines classiques mais il est amplement justifié au regard de la technologie déployée.

Une version plug-in hybride de la Prius III a été présentée lors de différents salons en 2009 et des expérimentations sont en cours au Japon, aux États-Unis et en France.

Partager avec:

Ajouter un commentaire

×