Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

Nissan Patrol : 4×4 essentiel

New Nissan Patrol, Sicily 2004.

Engin de franchissement voici une cinquantaine d’années, le Nissan Patrol écrit les plus belles pages de l’histoire des 4×4 aux côtés des Range et Land Rover.

Mythique ! Le Nissan Patrol débarque sur les chemins et les routes d’Europe au début des années 80 et continue aujourd’hui de séduire les amoureux de véhicules robustes, efficaces mais aussi réussis esthétiquement. Prêts à tout pour réaliser leur rêve de posséder un jour une telle machine, les passionnés vont jusqu’à trouver un 4×4 d’occasion en Belgique pour bénéficier d’un prix plus abordable. Une passion qui n’a pas de limite, voici pourquoi…

 

Histoire du Patrol

 

4 roues motrices, SUV, produits depuis 1951, essentiellement développé à des fins militaires, le Patrol concurrence directement les Land Cruiser Toyota. Disponible partout dans le monde comme véhicule de soutien léger, le Patrol est utilisé en Australie, en Amérique du Sud, aux USA, par l’ONU partout dans le monde… Sa fiabilité n’est donc plus à prouver, pas plus que sa robustesse ne peut être mise en doute.

La nécessité de blindage alourdissant le véhicule en limite cependant les usages, pour cela « Nissan will be producing a new model Patrol for 2008 – The ZD30. » Nissan développe le ZD 30 depuis 2008. Véhicule de patrouille idéal, en version essence ou diesel, il peut accueillir sept personnes. Cependant, en usage militaire, un siège est sacrifié pour l’équipement radio.

 

Le Patrol Civil

 

La génération « 160 » apparaît donc dans les années 80 en France. Plus grand que les autres 4×4 du marché, plus confortable, mieux équipé, le Patrol s’avère plus polyvalent que ses concurrents. Utilisable en voiture d’agrément, le Patrol lutte à armes égales contre les Range Rover, le Jeep Cherokee ou le Mercedes G.

Les motorisations 6 cylindres en ligne avec près de 3,3l de cylindrée donne au SUV un couple excellent pour tous les franchissements possibles.

Dès 1986, une version turbocompressée arrive sur le marché équipé d’un moteur de 110 ch. avec un couple de 26mkg disponible à très bas régime à très faible vitesse. Très nettement supérieur en termes de puissance moteur à ses concurrents, il est aussi réellement moins cher que les Mercedes ou Jeep, et plus fiable qu’un moteur essence de Range Rover.

Les châssis sont d’une efficacité éprouvée, quelles que soient les générations de Patrol. Les deux châssis sont séparés et les deux essieux rigides, de plus la transmission n’est pas intégrale de façon permanente. En revanche, le Nissan Patrol montre des faiblesses récurrentes à cause de lames d’amortissement au débattement limité.

Les habitacles des Patrol, en revanche, n’ont rien à envier à leurs concurrents plus luxueux tels que les Rover. Rangements, équipements, options, instrumentations, sont extrêmement complets et satisfont toutes les exigences des acheteurs.

Sur route, le comportement du Patrol est correct mais il ne faut en aucun cas s’attendre à des performances sportives, en revanche, en franchissement, les moteurs des sept générations de Patrol font merveille. Le couple est phénoménale à tous les régimes, la voiture est presque incapable de caler et puissante en cas de nécessité.

Cependant, la garde au sol du Patrol, même si elle s’améliore de génération en génération, ne permet pas toujours de franchir de très hauts obstacles.

Si les premières générations de Patrol étaient plus favorablement dédiées au franchissement, les dernières générations en font un véhicule de loisir capable tout autant de bonnes performances sur route que de franchir des obstacles dans un confort absolu. La solidité légendaire du Patrol depuis les années 50 en fait un véhicule fiable et abordable, robuste et agréable en conduite.

 

Actualité du Patrol

 

Nissan, début 2010, casse tous les codes habituels de sa voiture. Cette septième génération de Patrol n’a plus grand-chose en commun avec ses prédécesseurs vadrouillant partout. Beaucoup plus luxueux que ses ancêtres, le Patrol présente une ligne très élégante, fluide, et reçoit une motorisation impressionnante : un V8 de 5,6l à injection directe de 400 ch couplé à une boîte 7 rapports. Tous les systèmes d’assistance tout terrain sont poussés au maximum, le freinage est ultra-efficace… reste à savoir si l’Europe verra débarquer ce 4×4 sur ses routes, ce qui n’est pas encore d’actualité.

Partager avec:

Ajouter un commentaire

×