Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

Venturi 400 GT : la rareté absolue

Venturi_400g

En 1992, Venturi, prestigieuse marque française, a 8 ans. Cette année-là, Venturi commercialise une version survoltée de la Trophy : la Venturi 400 GT.

Des performances exceptionnelles, une voiture rarissime.

Fiche technique

  • Moteur 6 cylindres en V ;
  • 12 soupapes ;
  • Moteur en position longitudinale centrale arrière ;
  • 2975 cm3 ;
  • 13 cv ;
  • 1150 kg ;
  • Près de 300 km/h ;
  • 400 m départ arrêté : 11 secondes ;
  • 1000 m départ arrêté : 22 secondes ;
  • 14 l/100 km ;
  • Plus de 125 000 €.

L’élégance totale

Présentée le 8 juin 1992 à la presse avec Henri Pescarolo comme parrain, la Venturi 400 GT se montre comme la version routière de la Venturi Challenge revue et adaptée à la route. Gérard Godfroy, designer et ingénieur de la marque se fonde sur le Venturi 260 qu’il va gonfler au maximum : ailes arrière élargies, aileron intégré, boucliers avant entièrement revus, phares escamotables élargis et semi-visibles,  la parenté avec une F 40 Ferrari s’avère assez patente.

Des jantes 18 pouces collent la voiture au sol et lui donnent l’allure d’une supercar au look absolument ravageur.

Habitacle entre sportivité et élégance

Les baquets Recaro finissent de donner à cette voiture d’exception son allure résolument sportive. Le reste de l’habitacle se pare de cuir et se montre parfaitement spacieux. L’aspect sportif se remarque également avec une planche de bord entièrement recouverte de carbone, des pédales ajourées, une instrumentalisation parfaitement complète. Sur demande, des bois précieux pouvaient remplacer le carbone pour renforcer l’élégance de cette 400 GT.

Cependant, cette routière se voit équipée de la climatisation et montre une finition ultra haut de gamme rivalisant voire dépassant les voitures de gamme équivalente, notamment la F40.

Motorisation

Propulsée par un V6 bi-turbo, une boîte de vitesse à crabots, la Venturi 400 GT montre une fiabilité à toute épreuve. Elle revendiquait en 1992 un titre dont elle est toujours porteuse aujourd’hui : la voiture française de série la plus rapide sur toute : 408 ch. dans la version la plus puissante et 290 km /h. Ses performances départ arrêté sur 400 m et 1000 m sont également inégalées à ce jour.

Série très limitée

Les difficultés récurrentes de la marque ont fait que la 400 GT n’a pu être construite qu’en seulement 13 exemplaires. Si tant est que l’un des 13 propriétaires vende ce véhicule rarissime, ce sera au minimum à 120 000 ou 130 000 €.

Cette voiture au charisme réellement unique dans l’ensemble de la production automobile française aura été une étoile filante exceptionnelle et l’est toujours compte tenu de ses performances toujours inégalées.

Partager avec:

Ajouter un commentaire

×