Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

Choisissez votre camp : Massive Attack ou High Tone ?

electro

Les deux groupes tournés vers l’électro font un carton en France : on se dispute leurs places en concerts ou en festivals. Cependant, en y regardant d’un peu plus près, de nombreuses différences les opposent.

Massive Attack

Originaire de Bristol, le groupe se désigne comme à l’initiative du mouvement trip hop, entre hip hop, groove, soul et musique électronique. Cet aspect novateur les suit tout le long de leur progression en Angleterre depuis 1991, jusqu’à arriver en France, ou il a connu un succès fulgurant. Cela est dû en partie grâce à leur album Mezzanine, le plus écouté par les mélomanes et qui leur a permis de se hisser au premier rang de la musique influencée et découlant de l’électro. Possédant déjà cinq albums à son actif, dont le dernier est sorti cette année, le groupe a su s’adapter et se renouveler, malgré les départs successifs des différents musiciens du groupe. Mezzanine est par ailleurs le pur fruit des tensions du groupe et dépeint cela à travers une noirceur et un certain pessimiste assez surprenant, mais qui ne nous laisse pas l’esprit sombre pour autant. Massive Attack sait nous apporter l’once d’optimisme qui fait la recette de son succès et nous permet de vibrer à chacun des sons qu’il nous offre. Une sorte de ressenti émotionnel au-delà de ce que l’on peut imaginer. Résultat : on ne peut qu’abdiquer et se laisser bercer.

High Tone

High Tone, lui, est un groupe français. On est donc tenté, paradoxalement de lui enlever la préférence. Raisonnement très français de se tourner et s’en remettre aux anglo-saxons pour la musique ou autres… Pas très chauvin tout cela. Bref, High Tone vient de Lyon, mais il a su faire la différence, ce qui devrait suffire à lui faire honneur. Beaucoup plus récent que son compétiteur, le groupe a été fondé en 1997, et repose sur le dub jamaïcain. On est relativement loin du reggae que peu évoquer ce pays, bien que cela en soit issu. On se retrouve face à une musique envoûtante proche de la transe. C’est d’ailleurs ce qui se produit lors de leurs concerts dans divers festivals : un public dansant et ondulant sur leurs sons toujours très ronds, ce qui dégage en masse une certaine grâce. L’album live sorti en 2003 est celui qui a le plus marqué, d’après ce que disent les ventes. Car c’est sur scène que le groupe se distingue vraiment des autres.

Verdict ?

Et pourtant cette année, c’est Massive Attack qui se produit à Rock en Seine. Vous pourrez retrouver le groupe le samedi 28 août sur le domaine de Saint-Cloud. C’est surement grâce au dernier album, salué par la critique, et aux fans qui ont attendu pendant 7 ans… pour un soulagement. Bien que l’album précédent, 100th window fut un bide, celui-là remplit toutes les attentes, puisqu’il est plus proche du groove, pour un rendu percutant auquel on adhère immédiatement. Son nom ? Heligoland. High Tone a pourtant lui aussi sorti il y a quelques jours son dernier album Out Back, le 17 mai. Attendons les retombées de ce qui promet être un chef d’œuvre.

Incontestablement, on ne peut que saluer le groupe français pour avoir su s’accaparer le mouvement dub, face à deux concurrents tels que Zenzile et Asian Dub Foundation. Il a su faire la différence et possède une telle renommée que les nouveaux arrivants ont du mal à se faire une place. Et puis, il est temps qu’on fasse de la place au changement et que l’on salue les groupes français, quand on le peut, à l’instar de Phoenix, MGMT et Cocoon.

Un conseil : écoutez High Tone avant de vous accaparer une place de concert, ou jouer les hardis et allez-y sans les petites roues, vous ne serez pas déçu. En tout cas ne manquez pas Massive Attack à Rock en Seine, parmi une programmation tout ce qu’il y a de plus honorable.

Partager avec:

Ajouter un commentaire

×