Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

Julian Casablancas à la Cité de la Musique

julian_casablancas1

Juillet 2010, le leader charismatique des Strokes investit la magnifique salle de concert de la Cité de la Musique pour y présenter son album solo, Phrazes for the young.

Beaucoup plus pop que ce que l’on a l’habitude d’entendre de la part de Casablancas, cet album a suffisamment plu au public français pour que Julian se permette de faire une salle parisienne pour la deuxième fois de l’année 2010 après son glorieux passage au Bataclan en décembre 2009. Retour sur sa prestation.

Après une grosse demi-heure de pop/rock adolescent servi par le jeune groupe parisien, Candy Clash,Casablancas débarque dans une salle où l’on croise ici et là, Adrien (le chanteur des BB Brunes) ou encore les jeunes chanteurs de Coming Soon. Il faudra attendre quelques secondes pour que la scène soit éclairée et que l’on découvre enfin le look improbable de Julian : Jogging rouge tout droit sorti d’une friperie des années 80 et t-shirt de Ozzy Osbourne ultra large. Pas grave, on est là pour voir à l’œuvre l’artiste en espérant un concert au moins aussi bien que celui de décembre dernier qui, soit dit en passant, était un des moments les plus excitants de l’année 2009.

Première chanson et déjà grosse surprise. Le groupe commence à jouer Hard to explain, un morceau issu du premier album des Strokes. On ne s’attendait pas à ça, surtout que la dernière prestation du bonhomme était 100 % composée de titres de son album solo. Quoiqu’il en soit, la salle à l’air d’apprécier. La fosse est surexcitée. Viennent alors deux chansons de Phrazes for the young : Out of the blue et Rivers of Brakelights. Première constatation au bout de trois morceaux : Julian est malade et sa voix ne tient pas vraiment la route. Ça ne s’arrangera pas jusqu’à la fin du show, mais l’énergie du groupe et la dévotion de Casablancas seront admirables.

On repasse rapidement du côté du répertoire des Strokes, une nouvelle fois, avec Electricityspace. Au total 4 morceaux du groupe seront joués ce soir sur 11 au total. Ça fait beaucoup et l’on se dit que c’est peut-être bon signe et que ça veut dire que les Strokes sont sur le point de revenir après 5 ans d’absence. Bingo ! Ils viennent de finir l’enregistrement du quatrième album et la sortie est prévue pour le courant de l’année 2011. En ce qui concerne les titres du solo de Casablancas, ils sont toujours aussi efficaces sur scène, notamment 4 Chords of the Apocalypse,qui reste sans conteste la chanson phare de l’album et du concert. On notera également la performance jazzy du groupe sur I’ll try anything once(démo de You only live once du troisième album des Strokes) et la présence de l’anachronique I wish it was christmas today.

Au final, un concert un peu gâché – et même écourté – par la bronchite de Casablancas, mais vraiment réussi si l’on considère la qualité des chansons, l’ambiance et la performance du groupe. Rien à redire donc, nous sommes toujours ravis de revoir Julian à Paris.

Partager avec:

Ajouter un commentaire

×