Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

Scorpions

Scorpions

« Wind of change », chanson mythique du tout aussi mythique groupe de hard rock les Scorpions, a fait rêver des millions de jeunes et moins jeunes, en plus de la jeunesse russe pour laquelle elle était écrite et chantée en 1990.

Qui sont finalement ces Scorpions ?

Scorpions est un groupe de rock allemand qui a vu le jour en 1965 à Hanovre. Près de 50 ans plus tard, loin d’avoir perdu de leur pouvoir de séduction ils sont toujours là pour le plus grand plaisir des fans d’antan et d’aujourd’hui. Qui pourrait affirmer ne s’être jamais laissé aller sur l’un de leur franc succès ? Nous avons tous chanté ou dansé sur l’un de leurs morceaux. Peut-être même que certains ont dansé leur premier slow sur l’un de leurs nombreux et merveilleux slows :

  • Still loving you ;
  • Send me an angel ;
  • When you came into my life ;
  • You and I…

C’est le jeune guitariste-chanteur de 17 ans, Rudolf Schenker, qui fonde au départ un groupe amateur qu’il nomme « the Scorpions », avec le guitariste Karl Heinz, le bassiste Achin Kirchoff, et le batteur-chanteur Wolfgang Dziony. Comme bien des groupes ce quatuor connaîtra bien des changements avant d’avoir le profil qu’on lui connait aujourd’hui. Le premier changement a lieu très tôt en 1970, lorsque le bassiste Achin Kirchoff est remplacé par Lothar Heimberg. Entre temps, en 1969, deux artistes d’un autre groupe, Copernicus, ont rejoins le groupe. Il s’agit du chanteur Klaus Meine et du petit frère de Rudolf Schenker, Michael à la guitare. Le groupe s’appelle alors Scorpions (au lieu de The Scorpions) et sort son premier album : « Lonesome Crow ». Plus proche du mouvement psychédélique des années 60 que du hard rock pour lequel est connu le groupe, il aura néanmoins un grand succès en Allemagne.

En 1972, le groupe connaît une véritable hécatombe quand le guitariste Michael Schenker quitte le groupe pour rejoindre le groupe britannique UFO, groupe dont Scorpions avaient longtemps fait la première partie de concert, suivi par Heimberg et Dziony. Scorpions se réduit alors à Klaus Meine et son fondateur, Rudolf Schenker. Mais Scorpions fusionnent très vite avec le groupe Dawn Road, qui a dans son équipe le « Jimi Hendrix  allemand » : Ulrich Roth. En plus d’Ulrich, le groupe est donc alimenté par deux nouveaux membres, le bassiste Francis Buchcholz et le batteur Jürgen Rosenthal, et maintient le nom Scorpions. Cette nouvelle composition du groupe sortira rapidement un nouvel album, en 1974, Fly to the Rainbow. Cette nouvelle configuration des Scorpions semble lui réussir puisque ce nouvel album connaît un bien meilleur succès en Allemagne et contribue à faire connaître le groupe ailleurs qu’en Allemagne.

Comme tous les groupes, Scorpions connaîtra beaucoup de départs et d’arrivées, des hauts et des bas, mais il se maintient comme le groupe de rock qui a su se maintenir plus de deux décennies, ce qui constitue un exploit vu les goûts changeants du public. En mars 2010, le groupe sort son dernier album, puisqu’il annonce son départ à la retraite à la fin de la tournée. Le groupe explique « Nous terminons notre carrière avec un album que nous considérons comme l’un des meilleurs que l’on ait jamais enregistré », en effet, l’album ne déçoit pas avec des titres comme Slave me ou des ballades qui n’ont rien à envier à leurs anciens slow : Sly ou The Good Die young, le groupe laissera probablement de lui une image des plus positives.

Partager avec:

Ajouter un commentaire

×