Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

Paul Smith shoes, la collection qui fait la différence

Paul Smith

Paul Smith est british, tellement british qu’il a réussi à imposer au monde, à l’instar de Ben Shermann, une véritable façon de se vêtir à l’anglaise.

Si Ben surfe sur le côté Mods de ses créations, en faisant constamment référence à la ville de Brighton, Paul Smith se démarque par son côté kitch, lorgnant vers le psychédélisme des années 60… même dans ses modèles de chaussures.

 

 Couturier et bottier

 Paul Smith est le sosie de Jimmy Page et quand ce dernier exportait le savoir-faire anglais en matière de rock’n’roll, notre couturier s’employait à vêtir, à la mode anglaise, le monde entier. La chaussure n’est venue que plus tard, car comme tout le monde le sait, une marque moderne qui a du succès, ne se contente plus de vendre des chemises kitchs et des polos : elle se propose de vous habiller de la tête aux pieds ! Revisionnez les concerts d’Oasis de la tournée 2005/2006, vous verrez le style à l’anglaise à l’état brut de Liam Gallagher, portant aux pieds les célébrissimes sneakers (comprendre les tennis) de la marque britannique.

L’ancien leader vocal du groupe mancunien aurait d’ailleurs bien voulu travailler avec Sir Paul Smith pour la collection chaussure de sa marque Pretty Green, il s’associera finalement avec Clark’s. Il faut dire que le style Smith tranche. Quand la mode impose un modèle de chaussure classique, au bout pointu et à la longueur déraisonnable, Smith reste fidèle à ses modèles aux extrémités fines et arrondies. Avec un costume noir traditionnel, une paire de Paul Smith fait vraiment la différence et permet de se démarquer du monopole italien imposé par des marques telles que Santoni. La chaussure italienne reste bien évidemment la meilleure chaussure sur le marché, mais son style beaucoup trop classique a de quoi rebuter.

 

Une large gamme pour cet hiver

On parlait des sneakers, sachez que pour cet hiver elles restent un must. Le parfait compromis entre une paire de Veja et une paire de tennis classique. Elles se portent très bien avec un pantalon décontracté ou un jean et sont avant tout conçues pour un usage quotidien et citadin. Il faudra compter un budget minimum de 150 euros, sachant qu’il s’agit là de la gamme la moins chère de la marque. Pour un style plus sport mais néanmoins très urbain, proche des modèles portés par Kanye West, vous tomberez sûrement pour des baskets montantes et flashys : les Conrad.

Pour un style plus classique, vous aurez l’embarras du choix, avec notamment une paire de bottines exquises dans le cadre de la collection automne/hiver. Les Bogart se portent elles aussi avec un jean, mais offrent la possibilité de tester de nouveaux styles vestimentaires et notamment le style cow-boy avec chemise à carreaux. Même s’il s’agit là essentiellement du style de l’année passée, il sera encore à l’honneur cet hiver. Pour une paire de bottines, moins montantes et plus discrètes pour un style plus classique, c’est vers les Timur qu’il faudra aller lorgner. Dans un cuir gris clair, ces chaussures fines ont déjà un avenir tout tracé cette année.

Pas de grandes surprises cette année, à part peut-être le modèle Ike qui vous rappellera, à n’en pas douter, vos randonnées les plus gadoueuses (la paire est vendue déjà sale). Adopter le style Paul Smith c’est avant tout faire un choix significatif dans ses habitudes vestimentaires, résolument orientées vers la British attitude.

 

Paul Smith est british, tellement british qu’il a réussi à imposer au monde, à l’instar de Ben Shermann, une véritable façon de se vêtir à l’anglaise. Si Ben surfe sur le côté Mods de ses créations, en faisant constamment référence à la ville de Brighton, Paul Smith se démarque par son côté kitch, lorgnant vers le psychédélisme des années 60… même dans ses modèles de chaussures.

Couturier et bottier

Paul Smith est le sosie de Jimmy Page et quand ce dernier exportait le savoir-faire anglais en matière de rock’n’roll, notre couturier s’employait à vêtir, à la mode anglaise, le monde entier. La chaussure n’est venue que plus tard, car comme tout le monde le sait, une marque moderne qui a du succès, ne se contente plus de vendre des chemises kitchs et des polos : elle se propose de vous habiller de la tête aux pieds ! Revisionnez les concerts d’Oasis de la tournée 2005/2006, vous verrez le style à l’anglaise à l’état brut de Liam Gallagher, portant aux pieds les célébrissimes sneakers (comprendre les tennis) de la marque britannique.

L’ancien leader vocal du groupe mancunien aurait d’ailleurs bien voulu travailler avec Sir Paul Smith pour la collection chaussure de sa marque Pretty Green, il s’associera finalement avec Clark’s. Il faut dire que le style Smith tranche. Quand la mode impose un modèle de chaussure classique, au bout pointu et à la longueur déraisonnable, Smith reste fidèle à ses modèles aux extrémités fines et arrondies. Avec un costume noir traditionnel, une paire de Paul Smith fait vraiment la différence et permet de se démarquer du monopole italien imposé par des marques telles que Santoni. La chaussure italienne reste bien évidemment la meilleure chaussure sur le marché, mais son style beaucoup trop classique a de quoi rebuter.

Une large gamme pour cet hiver

On parlait des sneakers, sachez que pour cet hiver elles restent un must. Le parfait compromis entre une paire de Veja et une paire de tennis classique. Elles se portent très bien avec un pantalon décontracté ou un jean et sont avant tout conçues pour un usage quotidien et citadin. Il faudra compter un budget minimum de 150 euros, sachant qu’il s’agit là de la gamme la moins chère de la marque. Pour un style plus sport mais néanmoins très urbain, proche des modèles portés par Kanye West, vous tomberez sûrement pour des baskets montantes et flashys : les Conrad.

Pour un style plus classique, vous aurez l’embarras du choix, avec notamment une paire de bottines exquises dans le cadre de la collection automne/hiver 2010/2011. Les Bogart se portent elles aussi avec un jean, mais offrent la possibilité de tester de nouveaux styles vestimentaires et notamment le style cow-boy avec chemise à carreaux. Même s’il s’agit là essentiellement du style de l’année passée, il sera encore à l’honneur cet hiver. Pour une paire de bottines, moins montantes et plus discrètes pour un style plus classique, c’est vers les Timur qu’il faudra aller lorgner. Dans un cuir gris clair, ces chaussu

Paul Smith est british, tellement british qu’il a réussi à imposer au monde, à l’instar de Ben Shermann, une véritable façon de se vêtir à l’anglaise. Si Ben surfe sur le côté Mods de ses créations, en faisant constamment référence à la ville de Brighton, Paul Smith se démarque par son côté kitch, lorgnant vers le psychédélisme des années 60… même dans ses modèles de chaussures.

Couturier et bottier

Paul Smith est le sosie de Jimmy Page et quand ce dernier exportait le savoir-faire anglais en matière de rock’n’roll, notre couturier s’employait à vêtir, à la mode anglaise, le monde entier. La chaussure n’est venue que plus tard, car comme tout le monde le sait, une marque moderne qui a du succès, ne se contente plus de vendre des chemises kitchs et des polos : elle se propose de vous habiller de la tête aux pieds ! Revisionnez les concerts d’Oasis de la tournée 2005/2006, vous verrez le style à l’anglaise à l’état brut de Liam Gallagher, portant aux pieds les célébrissimes sneakers (comprendre les tennis) de la marque britannique.

L’ancien leader vocal du groupe mancunien aurait d’ailleurs bien voulu travailler avec Sir Paul Smith pour la collection chaussure de sa marque Pretty Green, il s’associera finalement avec Clark’s. Il faut dire que le style Smith tranche. Quand la mode impose un modèle de chaussure classique, au bout pointu et à la longueur déraisonnable, Smith reste fidèle à ses modèles aux extrémités fines et arrondies. Avec un costume noir traditionnel, une paire de Paul Smith fait vraiment la différence et permet de se démarquer du monopole italien imposé par des marques telles que Santoni. La chaussure italienne reste bien évidemment la meilleure chaussure sur le marché, mais son style beaucoup trop classique a de quoi rebuter.

Une large gamme pour cet hiver

On parlait des sneakers, sachez que pour cet hiver elles restent un must. Le parfait compromis entre une paire de Veja et une paire de tennis classique. Elles se portent très bien avec un pantalon décontracté ou un jean et sont avant tout conçues pour un usage quotidien et citadin. Il faudra compter un budget minimum de 150 euros, sachant qu’il s’agit là de la gamme la moins chère de la marque. Pour un style plus sport mais néanmoins très urbain, proche des modèles portés par Kanye West, vous tomberez sûrement pour des baskets montantes et flashys : les Conrad.

Pour un style plus classique, vous aurez l’embarras du choix, avec notamment une paire de bottines exquises dans le cadre de la collection automne/hiver 2010/2011. Les Bogart se portent elles aussi avec un jean, mais offrent la possibilité de tester de nouveaux styles vestimentaires et notamment le style cow-boy avec chemise à carreaux. Même s’il s’agit là essentiellement du style de l’année passée, il sera encore à l’honneur cet hiver. Pour une paire de bottines, moins montantes et plus discrètes pour un style plus classique, c’est vers les Timur qu’il faudra aller lorgner. Dans un cuir gris clair, ces chaussures fines ont déjà un avenir tout tracé cette année.

Pas de grandes surprises cette année, à part peut-être le modèle Ike qui vous rappellera, à n’en pas douter, vos randonnées les plus gadoueuses (la paire est vendue déjà sale). Adopter le style Paul Smith c’est avant tout faire un choix significatif dans ses habitudes vestimentaires, résolument orientées vers la British attitude.

 

 

res fines ont déjà un avenir tout tracé cette année.

Pas de grandes surprises cette année, à part peut-être le modèle Ike qui vous rappellera, à n’en pas douter, vos randonnées les plus gadoueuses (la paire est vendue déjà sale). Adopter le style Paul Smith c’est avant tout faire un choix significatif dans ses habitudes vestimentaires, résolument orientées vers la British attitude.

 

 

Partager avec:

Ajouter un commentaire

×