Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

Comment devenir arbitre des grands tournois de tennis

arbitre tennis

Si vous aimez le tennis et que vous souhaitez devenir arbitre des grands tournois de tennis, il vous faudra suivre toutes les étapes permettant d’obtenir une qualification d’arbitre A3.

Les compétences requises

 

Afin de pouvoir devenir arbitre des grands tournois de tennis, on vous demande d’avoir un certain nombre de compétences.

Ainsi, vous devrez avoir une voix suffisamment forte, que vous saurez moduler en fonction du contexte.

Vous devrez aussi maîtriser les techniques de base comme le contrôle du service après un 1er service, contrôler les balles entre un 1er et 2nd service, ou encore contrôler la position des ramasseurs et juges de ligne au début du point et entre le 1er et le 2nd service.

Il faut bien évidemment être également capable de contrôler la partie, que ce soit les joueurs, les coachs, juges de ligne, les ramasseurs ou encore le public.

Il est demandé d’être capable de varier sa communication avec les joueurs que ce soit par communication verbale, gestuelle, ou encore avec des mimiques du visage.

Un arbitre de grands tournois doit aussi être capable d’appliquer l’ensemble des règles et procédures du tennis.

Adopter une attitude professionnelle sure et en dehors du court, en respect avec le code des officiels sera également l’un des principes de base.

Les conditions pour devenir arbitre A3 ?

Lorsqu’on devient arbitre A3 on obtient la qualification pour arbitrer toutes les parties d’une compétition homologuée par la FFT (fédération française de tennis), mais aussi toutes les rencontres internationales.

Pour accéder à cette qualification, il faut tout d’abord suivre les formations de qualification arbitre A1 et A2. Il faut aussi être arbitre A2 depuis un an minimum, avec une activité annuelle en tant qu’arbitre A2 justifiant d’une vingtaine de parties officielles opposant des joueurs ou joueuses de classement égal ou supérieur à 0, avec des évaluations qualitativement satisfaisantes.

Pour postuler entant qu’arbitre A3, il faut que sa candidature ait reçu l’avis favorable du Président de la Commission Régionale d’Arbitrage et du Président de la Ligue.

C’est le bureau fédéral qui nomme ensuite les arbitres A3 proposés par la commission fédérale d’arbitrage.

Mais attention, une qualification de ce type est temporaire et doit être reconfirmée périodiquement.

Le maintien de cette qualification nécessite une activité minimale de 40 parties par année sportive dont 20 opposant des joueurs de classement 0 et au-dessus.

Le niveau et l’évaluation de la qualité des prestations de l’arbitre sont également pris en compte.

Devenir arbitre des grands tournois n’est pas chose facile ! Il faut déjà avoir fait ses preuves entant qu’arbitre dans des tournois de moins grande envergure pour y parvenir.

 

Partager avec:

Ajouter un commentaire

×