Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

Franck Ribéry, Docteur Jekyll ou Mister Hyde ?

ribery

La presse l’annonçait déjà comme le successeur de Zinedine Zidane, le p’tit gars du Nord avait même été officiellement adoubé par le grand maître qui voyait en lui quelqu’un qui marquerait le monde footballistique.

 

Mais aujourd’hui, Ribéry n’a plus vraiment la cote. Ses déclarations maladroites voire déplacées, son ambition démesurée, ses blagues de potaches et ses dernières frasques ont sacrément ternies sa réputation de « gars sympa et simple » issu d’un milieu modeste qui ne se la raconte pas.

Un problème n’arrivant jamais seul, l’enfant terrible, difficilement gérable, a plutôt enchainé les contre-performances au point d’avoir été surnommé par la presse allemande et les supporters du club du Bayern « Krank Ribéry » (le malade Ribéry) ou le « Le patient français ». D’ailleurs, le milieu offensif se voit affublé d’une multitude de surnoms qui tendrait plus à faire penser à la filmographie d’un comédien jet-setter qu’à celle d’un grand sportif.

Le 18 avril 2010, il est entendu dans une affaire de proxénétisme par la police judiciaire parisienne ; on lui reproche d’avoir eu des relations sexuelles régulières avec une prostituée mineure, le joueur affirme pour sa part ne pas avoir su l’âge réel de la demoiselle.

Sans présager de la vérité, force est de constater que lorsque le grain de sable enraye la machine, tout le mécanisme se disloque apportant dès lors un flot de révélations diverses visant à éclairer d’un jour nouveau la personnalité controversée du Ch’ti venu des quartiers défavorisés de Boulogne-sur-mer.

De son ancien agent, Bruno Heiderscheid qui l’accuse de tout faire pour « tromper les gens, en exhibant sa religion (musulmane) en priant publiquement avant chaque match devant les caméras de télévision alors qu’il mène une véritable double-vie en fréquentant régulièrement des filles dans des relations extraconjugales » à Marine Le Pen le qualifiant de « vendu », « d’anti héros et de contre-exemple pour les jeunes », en passant par la plainte déposée par l’Association féminine des femmes solidaires qui dénonce la sélection de Ribéry au sein de l’équipe de France, les attaques pleuvent de tous les côtés.

Et concernant son actualité footballistique, les choses ne vont pas forcément mieux. Depuis la saison 2006-2007, ses résultats sont médiocres : une mauvaise blessure, des envies de partir vers le Real Madrid contrariées par ses dirigeants, un camouflet clair et net de Thierry Henry dont il s’imaginait pouvoir prendre la place de capitaine des Bleus… rien ne lui sourit.

Pour finir, Franck Ribéry, malgré l’appel lancé par Karl-Heinz Rummenigge, président du Bayern de Munich en contestation de la décision de l’UEFA de le suspendre pour 3 matchs, s’est vu privé de la finale de la Ligue des champions 2010. Le TAS a confirmé la décision de l’UEFA d’exclure le joueur pour un tacle dangereux sur Lisandro en demi-finale aller de la Ligue des champions contre Lyon.

Un peu de baume au cœur pour le joueur qui qualifie lui-même cette saison comme « la plus dure de sa carrière », le club allemand, un temps hésitant, vient de lui assurer son soutien en prolongeant son contrat jusqu’en 2015.

« Nous sommes très heureux de nous être mis d’accord sur une prolongation de contrat avec un des meilleurs joueurs du monde… » a déclaré le président du club bavarois.

 

 

 

Un portrait géant, gros plan du visage de Ribéry, pris de trois quarts, a été reproduit sur un panneau de 27 mètres sur 30, sur un mur de Boulogne-sur-Mer visible depuis toutes les entrées de la ville (à l’instar de Zinedine Zidane à Marseille). Un slogan sous le visage « Ecris le futur », inscrit en lettres d’or, reprend le message publicitaire de Nike, sponsor personnel du joueur. Mais, contrairement au portrait de l’idole du football de la coupe du monde 1998, et peut-être par stratégie dans l’attente des décisions de justice le concernant, l’agence de communication responsable de l’opération a précisé que l’affiche avait une « vocation éphémère »… Des propos qu’on ne peut que soutenir si on se souvient de sa prestation lors de la coupe de monde 2010.

 

Partager avec:

Ajouter un commentaire

×