Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

L’Equipe d’Allemagne de football

allemagne

La « mannschaft » possède le plus beau palmarès du football européen mais son histoire a été marquée par la guerre froide et la séparation des deux Allemagne Est et Ouest.

Ainsi de 1949 à 1990, 2 équipes distinctes, la RDA et la RFA, ont représenté l’Allemagne sur l’échelon international. Et c’est la République Fédérale Allemande qui a conquit l’Europe, lui valant le dicton : « Le Football est un sport qui se joue à 11 contre 11 et, à la fin, c’est toujours l’Allemagne qui l’emporte » (Gary Lineker, attaquant de l’Angleterre).

 

De la création à l’après-guerre (1904-1949)

Comme la plupart des grandes nations du football, l’équipe nationale a vu le jour au début du 20e siècle. Si la Fédération Allemande née en 1900 et s’affilie à la FIFA en 1904, il faut attendre 1908 pour assister au premier match officiel de la mannschaft face à la Suisse, perdu 5-3. L’année suivant, les Allemands enregistrent la plus lourde défaite de leur histoire face à l’Angleterre (0-9). En 1912, c’est un festival face à la Russie (16-0), le record de l’équipe, lors des Jeux Olympiques.

L’Allemagne qui n’a pas fait le déplacement en Uruguay en 1930, fait sa première apparition en 1934 chez le voisin italien.

Après avoir sortie la Belgique et la Suède, les allemands chutent face à la Tchécoslovaquie (1-3) mais se console face à l’Autriche (3-2). En 1938, après l’annexion de l’Autriche, l’équipe composée des meilleurs joueurs allemands et autrichiens arrive en favorite mais tombe d’entrée face à la Suisse.

Suite à la Seconde Guerre mondiale et la séparation de l’Allemagne en 2, la RFA et la RDA voient le jour.

 

La Guerre Froide : RFA et RDA (1949-1990)

Exclu du mondial 1950, seul la RFA dispute le mondial suisse en 1954. Balayé (8-3) en poule par la Hongrie de Puskas, grande favorite, la mannschaft se débarrasse de la Turquie, la Yougoslavie et l’Autriche pour atteindre la finale et retrouver les hongrois, invaincu depuis 4 ans et 29 rencontres. Mené 0-2 au bout de 8mn, les allemands de l’ouest réagissent par M.Morlock et H.Rahn, 2-2 à la 18e, et ce dernier donne le coup de grâce à la 84e pour offrir à la RFA le premier titre de son histoire, « le miracle de Bern » !

En 1958, la RFA tombe face au pays hôte en demi-finale (1-3), puis face à la France (3-6) pour la 3e place. En 1962, elle subit la loi de la Yougoslavie dès les ¼ de finale.

En 1966, après avoir sorti l’Uruguay (4-0) en quart et l’URSS en demi (2-1), la RFA retrouve l’Angleterre en finale à Wembley. Après avoir égalisé à la dernière minute (2-2), les allemands de l’ouest voit les anglais reprendre l’avantage à la 101e sur un but litigieux de G.Hurst dont on ne sera jamais si le ballon a entièrement franchit la ligne de but (4-2).

En 1970, la RFA prend sa revanche et sort les anglais en ¼ de finale avant de tomber face aux italiens (3-4 a.p). Ils se consolent avec la 3e place (Uruguay 1-0).

En 1972, la mannschaft participe à sa première phase finale de l’Euro et remporte le titre contre l’URSS (3-0) grâce à un doublé de G.Müller. Cette génération en or accueille en 1974 le mondial. Pour la première et dernière fois de l’histoire, la RFA et la RDA s’affronte lors d’une compétition officielle. Les Allemands de l’Est l’emporte 1-0 alors que les 2 équipes sont déjà qualifiées.

Une défaite de la RFA qui leur permet d’avoir un 2e tour plus abordable et d’atteindre la finale face aux Pays-Bas de Yohann Cruyff qui ont sorti la RDA. Devant leur public, F.Beckenbauer et ses hommes l’emporte 2-1 grâce à P.Breitner et G.Müller.

En 1976, la RFA perd son titre européen lors d’une finale face à la Tchécoslovaquie qui se termine aux tirs aux buts (2-2, 3-5). Cette même année, la RDA signe son seul grand succès international en remportant les Jeux Olympiques.

Après un mondial argentin décevant, éliminé au 2nd tour, la RFA remporte son 2e titre européen en 1980, battant en finale la Belgique (2-1), avec un doublé d’H.Hrubesch.

La Coupe du monde 1982 restera dans les mémoires avec l’agression d’H.Schumacher sur P.Battiston, un match où les allemands se qualifient pour la finale aux tirs aux buts mais s’inclinent face à l’Italie (1-3).

En 1986, l’Allemagne de l’Ouest atteint de nouveau la finale mais perd face à l’Argentine (2-3). Mais la RFA prend sa revanche, en Italie, 4 ans plus tard (1-0, pénalty d’A.Brehme) pour la dernière compétition de l’Allemagne de l’Ouest et un 3e sacre mondial.

 

La réunification dans le football moderne (1990-2010)

L’Allemagne réunifiée décevante aux mondiaux de 1994-1998, éliminé en ¼, atteint tout de même les finales de l’Euro 1992, battue par la surprise danoise (2-0) avant de s’imposer en 1996 après un but en or d’O.Bierhoff pour un 3e titre continental, le record à ce jour et le seul titre de l’histoire de l’Allemagne unifiée.

En 2002, la finale s’ouvre à nouveau aux Allemands, mais le Brésil l’emporte 2-0. L’énorme déception est en 2006, où devant leur public, les allemands chutent en ½ finale face à l’Italie (0-2 a.p) mais se consolent avec la 3e place au détriment du Portugal (3-1).

En 2008, l’Allemagne chute lors d’une nouvelle finale face à l’Espagne (0-1), même score au mondial 2010 face au même adversaire. Les Allemands montent tout de même sur le podium (Uruguay 3-2).

L’Allemagne est toujours là dans les grandes compétitions et si les talents ne sont pas toujours au rendez-vous, le bloc équipe est là pour prendre le relais.

 

Partager avec:

Ajouter un commentaire

×