Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

L’Equipe des EtatsUnis de Basketball

Usa basket

Les Etats-Unis ont longtemps dominé le monde du basket international porté par la NBA, le meilleur championnat du monde, avec des équipes qui ont fait rêver la planète entière (Dream team).

Mais l’ouverture de la NBA avec le recrutement de nombreux joueurs étrangers a redistribuer les cartes au niveau international et la domination américaine a connu un coup d’arrêt…

 

Le rêve Olympique

Berceau du basket, les USA ont toujours mis un point d’orgue à bien figurer aux Jeux Olympiques. C’est ainsi qu’en 1936, lors de la première apparition du basket aux Jeux Olympiques de Berlin, ils remportent la médaille d’or avec 5 victoires en autant de matches, le premier titre d’une longue série.

Jusqu’en 1972, Team USA conquiert tous les titres olympiques mis en jeu avec notamment 4 succès consécutifs face à l’URSS en finale. Mais à Munich, c’est la fin d’une série de 71 victoires d’affilée dans une rencontre très controversée face à l’éternel ennemi en pleine guerre froide, l’URSS.

Alors que les américains pensent avoir remporté le match après le retentissement de la sonnerie, un délégué de la FIBA demande que soit remis 3 secondes suite à un prétendu problème chronométrique. Un temps suffisant pour permettre aux soviétiques de marquer le panier de la victoire.

Après 2 nouveaux titres olympiques en 1976 et 1984 (après avoir boycotté les JO de Moscou en 1980), les Etats-Unis tombent une deuxième fois, depuis le début de l’ère olympique, face à l’URSS, mais en toute logique.

Alors que la NBA devient plus populaire dans le monde, les Etats-Unis présentent en 1992 une équipe de rêve avec tous les meilleurs joueurs de l’époque.

 

La dream team

A Barcelone, la salle olympique vibre avec l’apparition des Michael Jordan, Magic Johnson, Larry Bird, Pat Ewing, Scotty Pippen, Charles Barkley ou encore David Robinson. Team USA atomise tout sur son passage et boucle la compétition avec des victoires par plus de 40 points d’écart de moyenne, concluant la finale face à la Croatie 117-85, son match le plus « serré » !

4 ans plus tard devant leur public à Atlanta, la domination fut tout aussi écrasante avec l’apport de Shaquille O’Neal ou Hakeem Olajuwon. Avec 32 points de marge moyenne, les Etats-Unis remportent une onzième médaille d ‘or, la dernière avec autant de facilités.

En 2000, si les USA sont encore sur la plus haute marche du podium, ils sont mis en difficulté par la Lituanie et la France dans le dernier carré, surtout de nombreux joueurs stars boycottent la compétition, sommés par leur franchise NBA et leur pression financière.

A l’instar des championnats du monde, on ne voit plus de « Dream Team » sur les parquets internationaux.

Conséquence en 2004, c’est l’Argentine qui met fin à la domination américaine qui finit sur la 3e marche du podium avant de récupérer son bien, 4 ans plus tard, dans la difficulté face à l’Espagne.

Avec 16 médailles, dont 13 titres, en autant de participation, Team USA reste toujours un des grands attraits de la quinzaine olympique.

 

Les mondiaux désintéressés…

Si la domination olympique est indéniable, les championnats du monde ont beaucoup moins souvent souri aux américains avec 4 titres en 16 participations. Rarement, les Etats-Unis ont pu présenter une équipe avec ses meilleurs éléments qui préfèrent se préserver pour leur longue saison NBA. Jamais une Dream Team similaire aux Jeux Olympiques n’a d’ailleurs réellement disputé les mondiaux, notamment à domicile, mais quelques joueurs de renom ont tout de même pris part à la compétition par intermittence. Pire en 1998, suite à une grève en NBA, aucun joueur du plus grand championnat au monde n’a disputé les mondiaux dans la Team Usa.

Si les Etats-Unis parvinrent en finale des 3 premières éditions de 1950 à 1959 avec à la clé un titre mondial, il leur faudra attendre 1982 pour retrouver le haut de l’affiche et une défaite face à l’URSS, effacée lors de l’édition suivante avec le 2e succès dans la compétition. Il réédite cette performance en 1994, au Canada, en battant la Russie. Mais la pression NBA se faisant de plus en plus grande, les 3 éditions suivantes furent un échec. Ce n’est qu’en 2010, avec une équipe mixte composée de 2-3 joueurs stars de la NBA, comme Kevin Durant, que les Etats-Unis redeviennent les maîtres du monde de la planète basket.

 

Partager avec:

Ajouter un commentaire

×