Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

L’US Open

US Open

L’US Open est un des quatre tournois majeurs de la saison de tennis, c’est-à-dire un Grand Chelem avec Wimbledon, l’Open d’Australie et Roland Garros.

Mais contrairement à ces 3 autres tournois, il est la conclusion des US Open Series, une série de tournois organisés en Amérique du Nord et qui rapporte des primes considérables aux meilleurs joueurs de la tournée américaine.

 

L’Histoire de l’US Open

La compétition voit le jour en 1881 pour le tableau masculin et en 1887 pour les femmes. Il est donc un des plus vieux tournois du monde après la création de Wimbledon en 1877. C’est alors le championnat des Etats-Unis plus qu’un tournoi international. Il faut d’ailleurs attendre 1903 pour voir un étranger l’emporter, le britannique Laurie Doherty. Il sera imité deux décennies plus tard par les mousquetaires français dans les années 20 (René Lacoste en 1926-1927, Henri Cochet en 1928). Ce sont les seules victoires françaises à ce jour. Malgré les différentes guerres, le tournoi se dispute entre amateurs jusqu’à l’instauration de l’Ere Open en 1968. C’est à partir de ce moment qu’il prend véritablement l’appellation de Grand Chelem où les meilleurs joueurs de la planète peuvent s’affronter. Il est le dernier des 4 prestigieux tournois dans le calendrier, se déroulant à la fin du mois d’août.

 

Les lieux

En 1881, le premier tournoi masculin est disputé à Newport (Rhode Island) avant de migrer, en 1915, à Forest Hill (banlieue de New York) jusqu’en 1977. Il effectuera un court passage à Philadelphie dans les années 20, là où se sont disputés les simples féminins de leur création en 1887 à 1920. Les femmes rejoindront ensuite Forest Hill comme les hommes.

C’est en 1978 que cette quatrième levée du Grand Chelem prend place à Flushing Meadows dans New York, son emplacement actuel pour tous les tournois de l’US Open (simple, double, junior).

Dans cette enceinte a été inauguré le plus grand court de tennis de la planète, le central Arthur Ashe  et ses 23 500 places.

 

La surface

Historiquement, l’US Open s’est déroulé sur le gazon jusqu’en 1974, malgré ses changements d’enceintes. La terre battue l’a remplacé durant 3 années entre 1975 et 1977, rejoignant ainsi Roland Garros.

C’est finalement le Decoturf qui est mis en place à partir de 1978 et la migration à Flushing Meadows. Cette surface, produite aux Etats-Unis, est composée entre autre d’acrylique, caoutchouc et silice pour permettre un jeu plus rapide adapté au tennis moderne. Avec un rebond moins haut, elle permet à la balle de tennis d’aller plus vite. Une surface qui est d’ailleurs celle des Masters Series de Toronto, Montréal et Cincinnatti intégrés eux aussi à l’US Open Series.

 

Les records

  • Avant l’Ere Open

Les records de titres en simple sont détenus uniquement par des Américains. La palme pour une femme Molla B. Mallory (1915-1926) avec 8 succès. Chez les hommes ils sont trois à 7 titres Richard Sears (1881-1887), Bill Larned (1901-1911) et Bill Tilden (1920-1929).

 

  • Depuis l’Ere Open

 

En simple, c’est également une femme qui détient le record avec 6 titres pour l’Américaine Chris Evert-Lloyd (1975-1982) devant l’Allemande Steffi Graf (5,1988-1996). Ils sont trois à 5 titres coté masculin : les Américains Jimmy Connors (1974-1983), Pete Sampras (1990-1996) et le Suisse Roger Federer (2004-2008) qui peut, lui, encore espérer battre ce record.

 

Partager avec:

Ajouter un commentaire

×