Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

Le Biarritz Olympique

Biarritz

Equipe de rugby du Top 14, le BO est l’un des 4 seuls clubs à avoir remporté le Bouclier de Brennus depuis l’arrivée du professionnalisme en 1995 (avec le Stade Toulousain, le Sade Français et l’USA Perpignan).

 

L’âme du Pays Basque

Les premiers clubs de rugby ont été créés à la fin du XIXe siècle à Biarritz avec la création du Biarritz Olympique Sporting Club et de l’Amicale des anciens de Jules Ferry. Ces 2 entités fusionnent en 1913 pour devenir le Biarritz Olympique.

 

Les années 30 : les années folles

Il faut une vingtaine d’année au BO pour s’installer en haut de la hiérarchie française. Sa première finale, en 1934, est 100% basque avec le derby face à Bayonne. Mais l’aviron prend le dessus et l’emporte 13-8. L’année suivante, le BO prend sa revanche et ne laisse pas passer sa chance avec un cours succès sur l’USAP 3-0.

Basques et catalans se retrouvent fin des années 30 pour 2 nouvelles finales. En 1938, L’USAP domine le BO 11-6 mais doit laisser Biarritz récupérer le bouclier l’année suivante pour un 2e titre…le dernier du XXe siècle pour le club.

 

Des vedettes sans titres

L’après guerre est difficile pour le BO qui va devoir attendre la fin des années 80 pour retrouver les sommets du championnat. C’est l’époque Serge Blanco, star du rugby français de l’époque. Malheureusement l’arrière du XV de France ne soulèvera jamais le bouclier avec son club de cœur malgré une finale en 1992. Elle est perdue face au RC Toulon 19-14 au Parc des Princes. Mais à la fin de sa carrière, Serge Blanco reste dans le rugby et deviendra président de la LNR (Ligue Nationale de Rugby). Il a laissé sa place pour revenir à la présidence de son club de cœur dont il est actuellement le président.

Dans les années 90, plusieurs internationaux jouent au BO comme Patrice Lagisquet, Philippe Bernat Salles, Jean Michel Gonzalez, Laurent Mazas ou Serge Betsen.

 

L’ère moderne et le professionnalisme

Avec le professionnalisme, le Biarritz Olympique se donne les moyens de ses ambitions et devient l’un des clubs phares des années 2000.

Dès 2002,10 ans après sa dernière finale, le BO découvre le Stade de France (qui a succédé au Parc des Princes). La rencontre face à Agen est très serrée, mais Biarritz tient enfin son 3e bouclier de Brennus (25-22).

Autour du capitaine Serge Betsen, plusieurs internationaux renforcent le club Benoit August, Julien Dupuy, Imanol Harinordoqui, Damien Traille, Dimitri Yachvili.

En 2005 et 2006, le BO s’installe au sommet du rugby français avec 2 nouveaux titres sur le Stade Français (37-34) et l’année suivante sur Toulouse (40-13). Pour cette unique finale du « Top 16 » (saison intermédiaire avant le passage au Top 14), le BO bat le record du nombre de points inscrits dans une finale.

Depuis 2007, Biarritz enchaine des saisons plus difficiles. Le BO n’a pas atteint les play-offs du Top 14 de ces 3 dernières éditions, tout en accrochant une place systématique en Coupe d’Europe, la compétition dont le salut pourrait venir cette saison.

 

La Coupe d’Europe de Rugby

Apparue en 1995, il faudra cependant attendre une dizaine d’années pour que Biarritz se mette en avant dans cette compétition.

En 2005, Biarritz atteint sa première ½ finale et retrouve le Stade Français et le Parc des Princes  qui ne lui portera pas bonheur, la faute à Christophe Dominici qui brise les rêves basques dans les arrêts de jeu du match. Le BO prend sa revanche quelques semaines plus tard en finale du championnat, mais au Stade de France.

L’année suivante Biarritz est en course pour le doublé pour la 2e année successive. Cette fois-ci, le Millenium de Cardiff ouvre ses portes pour la grande finale européenne face au Munster. Ces diables d’irlandais s’imposent de justesse 23-19.

 

Partager avec:

Ajouter un commentaire

×