Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

Le permis bateau : pourquoi et comment ?

permis_bateau

Si l’envie de pendre le large se fait sentir, il faudra tout d’abord envisager de passer son permis bateau. En France, il est obligatoire d’être titulaire du permis bateau pour conduire un bateau à moteur, dont la puissance est supérieure à 6 chevaux, que ce soit sur la mer, ou sur les cours d’eaux intérieurs.

 

 

Même si le permis bateau n’est pas nécessaire pour diriger un bateau à voile, il peut être cependant demandé pour en louer un, ou faire assurer le vôtre.

 

Le permis bateau est accessible dès l’âge de 16 ans, à toute personne ayant les aptitudes physiques requises.

 

On parle souvent du permis bateau comme un permis unique. Mais il existe en fait différents permis bateau, en fonction du type d’engin que vous souhaitez diriger, et des eaux sur lesquelles vous envisagez de naviguer.

 

Pour une navigation en mer, vous avez le choix entre un permis côtier ou une extension hauturière. Le permis côtier est un permis pour qui souhaite faire du bateau de plaisance. Il permet de naviguer en mer, de jour comme de nuit, jusqu’à 6 miles de la terre, et ce, sans limitation de puissance du moteur. Ce permis vous donne également accès à la navigation sur lacs et plans d’eau fermés. Si vous souhaitez naviguer plus au large des côtes, il faudra choisir une extension hauturière, qui ne vous limitera plus quant à la distance maximale à la côte.

 

Si vous optez plutôt pour une navigation sur des cours d’eaux intérieurs, vous pouvez passer le permis plaisance option « eaux intérieures » pour diriger des bateaux de moins de 20 mètres de long. Si vous souhaitez ne pas être limité en termes de longueur, il faudra choisir l’option « grande plaisance eaux intérieures ».

 

L’examen du permis se décompose en une épreuve écrite, théorique, et une épreuve pratique. Pour vous préparer, vous avez la possibilité de vous instruire par vos propres moyens, mais il est recommandé de s’inscrire dans un bateau école, qui vous offrira une formation de qualité et vous facilitera vos démarches d’inscription au permis.

 

L’épreuve théorique pour les permis « plaisance » (côtier ou fluvial) ressemble à celle du permis de conduire une automobile : il s’agit d’un QCM de 25 questions. Le candidat dispose de 30 secondes pour répondre à chaque question, et doit faire au maximum quatre erreurs. Les questions portent sur le code maritime (balisage, signaux, règles de navigation et de sécurité entre autres). L’épreuve pratique est validée par le moniteur du bateau école au cours de la formation.

Pour l’extension hauturière, l’examen théorique est plus long, comptez une heure et demie, et des questions plus difficiles.

 

Les tarifs diffèrent selon le type de permis et selon les écoles. N’hésitez pas à vous renseigner et à comparer.

Partager avec:

Ajouter un commentaire

×