Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

Les championnats d’Europe de natation

natation_nation

Si la natation est un sport olympique depuis l’instauration des Jeux « modernes » en 1896 à Athènes, il n’y a que durant les olympiades que se disputent des compétitions internationales jusqu’en 1926 et la création des Championnats d’Europe de Natation.

 

Il faudra ensuite patienter jusqu’en 1973 pour voir la naissance des mondiaux.

Terre de grands nageurs, l’Europe a vu passer de grands champions lors de ces différentes éditions.

 

Les origines de l’Euro de Natation

 

La Ligue Européenne de Natation (LEN) voit le jour en 1926 à Budapest (Hongrie) de la signature commune de 15 fédérations nationales européennes de natation. A l’occasion de la création de cette nouvelle association sportive, le 1er championnat d’Europe voit le jour dans la capitale hongroise avec des représentants des 15 pays membres.

Si l’événement est théoriquement quadriennal, il va finalement se dérouler tous les 3 à 4 ans jusqu’en 1981 (sauf Seconde Guerre mondiale), avant de devenir biannuel depuis 1981.

La compétition se déroulant dorénavant les années pré et post-olympiques ou mondiaux.

 

Les disciplines

 

Si de manière traditionnelle, lorsque l’on parle des championnats d’Europe de natation, on pense à la natation « sportive », c’est-à-dire les courses de vitesse en bassin de 50 m, d’autres disciplines prennent place à la compétition.

Depuis leur création en 1926, le plongeon a été au programme de toutes les éditions. En revanche, le water-polo, présent à l’origine, dispute son propre événement depuis 1999.

Autres épreuves, la natation synchronisée a fait son entrée en 1974 alors que la nage en eau libre est apparue en 1995 (contrairement aux autres disciplines et comme son nom l’indique, elle se nage en eau libre et non pas en bassin).

Pour ce qui est de la natation sportive, 20 courses hommes et femmes sont disputées. Il s’agit des mêmes épreuves que les mondiaux, dont certaines ne figurent pas aux Jeux Olympiques :

 

  • 50, 100 et 200 m (dos, brasse, papillon, crawl) ;
  • 400, 800 et 1500 m nage libre ;
  • 200 et 400 m 4 nages ;
  • Relais 4×100 m et 4×200 m libre ainsi que le 400 m 4 nages.

 

Le palmarès

 

Comme pour de nombreux sports, allemands et russes ont trustés les podiums tout au long de l’histoire de l’Euro de Natation.

L’Allemagne, en intégrant les résultats de la RDA et la RFA durant la séparation, culmine à 811 médailles dont 323 en or. La Russie, y compris l’URSS, pointe au 2e rang avec 525 podiums dont 231 titres européens. C’est la Hongrie, hôte du premier championnat, qui arrive en 3e position avec 81 champions d’Europe pour 199 breloques.

La France, rarement présente dans le palmarès mondial et olympique, pointe tout de même à la 4e place avec 66 victoires pour 203 podiums.

La France connaît surtout une période faste depuis le début du 21e siècle avec une génération en or lancée par les exploits de Laure Manaudou. En témoigne le dernier championnat d’Europe où la France a terminé au premier rang des médailles en natation sportive avec pas moins de 8 champions d’Europe pour 21 podiums.

 

Les championnats d’Europe de natation en grand bassin se disputent traditionnellement l’été, en plein air, mais ils ont vu naître leur pendant en petit bassin en 1991. Cette dernière n’a bien sûr pas l’aura du grand bassin mais se popularise d’années en années et sert souvent de bonne base de préparation, en pré-saison, pour les nageurs, puisque la compétition se déroule durant l’hiver.

Partager avec:

Ajouter un commentaire

×